プロジェクト

LE JAPON A PARIS, JAPONAIS ET JAPONISANTS DE L’ERE MEIJI AUX ANNEES 1930

de Brigitte Koyama-Richard

Dans les années 1860, les membres des premières missions officielles japonaises se rendent en Europe et en France. Ils sont éblouis par Paris qui est devenue, avec les travaux entrepris par le baron Haussmann la plus belle capitale d’Europe. Elle va devenir un modèle pour les Japonais de l’ère Meiji (1868-1912) qui veulent rattraper leur retard sur les Occidentaux.

Présentation
Dans les années 1860, les membres des premières missions officielles japonaises se rendent en Europe et en France. Ils sont éblouis par Paris qui est devenue, avec les travaux entrepris par le baron Haussmann la plus belle capitale d’Europe. Elle va devenir un modèle pour les Japonais de l’ère Meiji (1868-1912) qui veulent rattraper leur retard sur les Occidentaux.

Au même moment, à Paris, des artistes, collectionneurs, femmes et hommes de lettres, découvrent et s’enthousiasment pour les estampes japonaises. C’est le début de la vague du japonisme qui va déferler ensuite sur toute l’Europe et les Etats-Unis.

Parallèlement, de jeunes artistes japonais se prennent de passion pour l’art occidental et choisissent de venir à Paris pour apprendre les techniques artistiques. Leur stupéfaction est immense face à l’engouement que l’art traditionnel de leur pays provoque alors.

En effet, au moment où les collectionneurs s’arrachent ces estampes et ces objets d’arts décoratifs, le Japon est en train de rejeter ses traditions culturelles. Le Japon rêvé des japonisants n’est déjà plus qu’un souvenir nostalgique et le pays se modernise à une vitesse fulgurante.

De nombreux liens d’amitié se tissèrent entre les artistes de ces deux pays si éloignés, faisant naître un intérêt culturel simultané et réciproque qui continue toujours aujourd’hui.

Brigitte Koyama-Richard
est professeur à l’université Musashi de Tôkyô, où elle enseigne la littérature comparée et l’histoire de l’art. Elle a publié de nombreux ouvrages sur le Japon dont Mille Ans de Manga (2007), l’Animation japonaise du rouleau peint aux Pokémon (2010), Les Estampes japonaises (2014), Jeux d’estampes (2015), Beautés japonaises (2016)

Auteur
Brigitte Koyama-Richard, professeur à l’université de Musashi (Tôkyô) est spécialiste de la culture et de l’art japonais. Elle a publié de nombreux ouvrages sur le Japon dont Mille Ans de Manga (2007), L’Animation japonaisedu rouleau peint aux Pokémon (2010), Les Estampes japonaises (2014), Jeux d’estampes (2015), Beautés japonaises (2016), et Yôkai, fantastique art japonais (2017). .

Prix public : 35 euros
Format : 23 x 30 cm
175 pages - 135 images
Relié plein papier
ISBN : 978-2-35988-205-6

Partager cet article

ニュースレターにご登録ください