Projets soutenus par la Fondation

Rakugo avec Katsura Koharundanji

Maison de la culture du Japon à Paris

Maison de la culture du Japon à Paris / Petite Salle - vendredi 26 et samedi 27 mars 2010 à 20h

Art traditionnel du Japon né du génie populaire, le Rakugo est un genre théâtral qui met en scène un seul acteur comique interprétant plusieurs rôles. Assis tout au long du spectacle, l’interprète doit, sans devoir compter sur un quelconque dispositif scénique, tout exprimer avec, pour seuls accessoires, un éventail et une bande d’étoffe (tenugui).

Katsura Koharundanji est né en 1958 à Osaka. A sa sortie de l’Université de Ritsumeikan, il étudie le Rakugo sous la direction de Katsura Harudanji le Troisième. En 1982-83, il remporte le Prix des jeunes espoirs du comique et du Rakugo lors du concours de ABC (une chaîne de télévision à Osaka), puis, en 1997, le Prix des jeunes espoirs décerné lors de la Fête des arts organisée par l’Agence de la culture. Il fait ses premiers pas en tant qu’interprète professionnel de Rakugo en 2000 au Festival d’Edimbourg. Par la suite, il se produit en solo dans le monde entier, aidé de sous-titres. En 2006, les spectacles de rakugo qu’il donne, avec l’aide d’une subvention de notre Fondation, à Paris, Colmar et Lyon connaissent un vif succès.

A chacune des deux soirées à la Maison de la culture du Japon à Paris, il a interprété deux classiques du répertoire.

Otama-Ushi : de jeunes villageois sont sous le charme de la belle Otama. L’un d’eux la force à l’inviter dans sa chambre à la nuit tombée. Mais, informé des intentions du jeune homme, le père de la jeune fille place une vache dans la chambre d’Otama.

Sarayashiki : après avoir entendu l’histoire d’un spectre légendaire, de jeunes hommes décident de vérifier s’il existe vraiment. Ils vont tomber amoureux d’Okiku, un fantôme d’une grande beauté, et se rendre tous les soirs à l’endroit où elle apparaît.

Tarif : 10 € / Réduit et Adhérents MCJP 7 €
Réservation au 01 44 37 95 95
En japonais avec surtitres en français

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information