プロジェクト

defaut

Soutien à l’édition du livre 「Neko Project」 aux éditions Iki

Neko Project ou le Japon par ses chats - et ses photographes

Nous sommes heureux de vous présenter le dernier livre de Sophie Cavaliero Neko Project.

Né en 2017, après la publication de son livre dédié à la photographie japonaise Révélations, le Neko Project, partait d’une idée simple: demander au réseau de photographes japonais constitué pour Révélations de travailler sur la thématique du chat.

Ce qui nous a séduit dans Neko project c’est, au-delà de l’aspect ludique et amusant du projet, c’est la proposition d’un autre regard sur le Japon. Le chat devient le révélateur d’aspects de la culture, de la société japonaise, d’ambiances, de moments... Ces photographies donnent à voir un autre Japon, un Japon que l’on ne voit pas, que l’on ne regarde pas toujours et qui ne se montre pas forcément.

Neko project nous invite à nous arrêter sur ces instants de vie, sur ces moments et parfois aussi, à chercher le chat.

Extrait de l’Introduction de Sophie Cavaliero

De nos jours, tout le monde passe son temps à chercher son intérêt tout en évitant ce qui est à son détriment ; il faut donc posséder une forte conscience de soi-même, à l’égal des détectives et des voleurs. L’homme d’aujourd’hui passe ses journées à s’agiter en tous sens et à faire ses petites besognes secrètes, et il ne s’arrête que dans la tombe. C’est la malédiction de la civilisation. C’est on ne peut plus stupide. (…). Jadis, on enseignait aux gens à s’oublier, mais aujourd’hui on leur enseigne le contraire. C’est pourquoi il n’y a plus de temps pour la paix de l’âme, on est perpétuellement en enfer. Le meilleur remède en ce monde consiste à s’oublier.
Sôseki Natsume, Je suis un chat

"Cette citation extraite de Je suis un chat, célèbre roman de Natsume Sôseki révèle l’importance et la nécessité d’avoir parfois le point de vue d’un chat sur notre monde. Les chats ont toujours joué un rôle important dans la culture japonaise, du maneki-neko à Hello Kitty, du livre Le Chat, son maître et ses deux maîtresses écrit par Junichirô Tanizaki aux chats du studio Ghibli, de Chiro, le chat du photographe Nobuyoshi Araki à Sasuke, le chat perdu et retrouvé d’un autre photographe Masahisa Fukase, exposé récemment aux Rencontres d’Arles et à Kyotographie.

Neko project est donc né de cette histoire d’amour ininterrompue entre les chats et le Japon. Ajoutez à cela, la photographie, une autre histoire d’amour pour les japonais et vous obtenez la recette de ce projet. Début novembre 2017, nous lancions un appel à projet à tout notre réseau de photographes japonais (créé au moment de l’écriture de Révélations aux éditions Le Lézard Noir plus ceux des membres du jury) - il s’agissait pour les photographes de proposer un projet photographique sur la thématique du chat. Le chat est un sujet difficile à photographier, tant par son caractère (le chat ne fera jamais ce qu’on lui demande) que par sa tendance à être trop mignon. Nous tenions donc là un challenge de taille pour les photographes japonais et une opportunité de les réunir et de les exposer autour d’une thématique.
Sophie Cavaliero

NEKO
Exposition du 6 juin au 13 juillet 2019

Galerie ARGENTIC
43 rue Daubenton, Paris 5ème

CONTACTS
Responsable du projet : Sophie Cavaliero -
Tel. (Paris) : +33 (0) 7 62 12 12 20
(Milano) : +39 375 516 7377
sophiecavaliero@protonmail.com

Editions
Valérie Douniaux - iKi éditions - sarl.iki@gmail.com

defaut

Partager cet article

ニュースレターにご登録ください