プロジェクト

defaut

La fondation soutient l’exposition 「Transphère #7 : Yuya Tsukahara + contact Gonzo watching you surf on beautiful accidents」

du 28 janvier au 29 mars 2020 à la Maison de la culture du Japon à Paris

"contact Gonzo est un collectif d’Osaka dont les performances se caractérisent par la rudesse des contacts physiques et rappellent des combats de rue ou, parfois,
des chorégraphies.

Créé en 2006 par Yuya Tsukahara, il transgresse avec insouciance les codes de la danse contemporaine, tout comme Hunter S. Thompson, pionnier du journalisme gonzo, rejetait les conventions de la presse écrite. Le collectif s’est rapidement fait remarquer en diffusant sur YouTube les vidéos de ses performances dans les lieux les plus divers : espaces publics, parcs, galeries, musées... Les photos et les vidéos à l’aspect simple, brut et résolument amateur font aujourd’hui encore partie intégrante du travail de contact Gonzo.

« watching you surf on beautiful accidents » est la première exposition en France de ce trublion de la scène artistique japonaise, prisé des milieux du spectacle vivant et de l’art contemporain. Composée de deux parties, l’exposition présentera plusieurs vidéos qui permettront de découvrir la radicalité et la fraîcheur des performances de contact Gonzo où se perçoit l’influence de Tatsumi Hijikata, le fondateur de la danse butô. Yuya Tsukahara, cofondateur et membre actuel du collectif, a également conçu une installation constituée notamment de courroies
transporteuses, métaphore de la vitesse urbaine.

« Le corps est véritablement marqué au quotidien par des accidents petits ou grands, il les subit et parfois il parvient à les maîtriser comme un surfeur maîtrise une vague sur sa planche, en appliquant des règles de mécanique. »"
Yuya Tsukahara

SALLE D’EXPOSITION
(NIVEAU 2)

MARDI-SAMEDI > 12H-20H

Entrée libre

Commissaire de l’exposition :
Aomi Okabe, Directrice artistique de transphère

Organisation :MCJP, association pour la MCJP

defaut

この記事をシェアする

ニュースレターにご登録ください