Projets soutenus par la Fondation

Evening #6 - La Broderie de feu

Vendredi 8 décembre 2017 à 20h - Centre Pompidou-Metz

Poète et cinéaste, Gõzõ Yoshimasu est considéré comme un des poètes les plus importants de la modernité japonaise, et célébré dans le monde entier. Également calligraphe et photographe, il s’affranchit des distinctions traditionnelles entre genres poétiques, combinant poèmes et images, objets et vidéos renouvelant la pratique de la déclamation par la puissance de ses lectures publiques, où toutes les ressources de la voix et du souffle entrent en jeu

À propos de La Broderie de feu
À la suite de leur première collaboration lors de l’exposition rétrospective consacrée au poète au MOMAT de Tokyo en 2016, Gōzõ Yoshimasu a sollicité le groupe Kukangendai pour une version inédite de son projet récent La Broderie de Feu présenté lors du Festival SIAF de Sapporo en août 2017 à l’invitation du musicien Otomo Yoshihide. Ce projet est d’abord conçu comme une exposition d’une des oeuvres les plus intenses du poète, Ishikari Sheets , long poème écrit à partir de 1994. L’exposition était composée d’installations, de dessins manuscrits disposés dans l’espace, d’objets divers, de vidéos-performances réalisées cet été-là sur la rivière Ishikari. Avec ces matériaux et sur un même principe, il a invité Kukangendai ainsi que le réalisateur et vidéaste Yoi Suzuki pour concevoir avec lui une partition performée poético-musicale de La Broderie de Feu. Ils présentent ensemble une nouvelle version en tournée eu Europe et au Centre Pompidou Metz.
Un projet de Gõzõ Yoshimasu et Kukangendai

Crédits :
Production : Gõzõ Yoshimasu et Kukangendai
En collaboration avec / Son : Ki Moon Song / Image : Yoi Suzuki
Gozo Yoshimasu et Kukangendai se sont rencontrés lors de l’exposition rétrospective du poète « The Voice Between : The Art and Poetry of Yoshimasu Gozo » au National Museum of Modern Art, Tokyo (MOMAT) en juin 2016 sur une idée de Kenjiro Hosaka, Conservateur.
Avec le soutien de la Fondation du Japon
Remerciements à Kenjiro Hosaka, Tomoko Yabumae et Anne-Sophie Lenoir

Gōzō Yoshimasu
Poète et cinéaste, Gõzõ Yoshimasu est considéré comme un des poètes les plus importants de la modernité japonaise, et célébré dans le monde entier. Également calligraphe et photographe, il s’affranchit des distinctions traditionnelles entre genres poétiques, combinant poèmes et images, objets et vidéos renouvelant la pratique de la déclamation par la puissance de ses lectures publiques, où toutes les ressources de la voix et du souffle entrent en jeu. La poésie de Yoshimasu s’explore comme une toile d’images, d’objets et de mots interconnectés qui reflètent un sentiment contradictoire de nostalgie et d’éloignement, renforcé par des musiques improvisées. Il collabore régulièrement avec des artistes plasticiens et des musiciens du free jazz et de l’improvisation, tel que Otomo Yoshihide. Il a publié son premier recueil de poésie en 1964 et reçu de nombreux prix au Japon et à l’étranger. Son dernier opus Kaibutsu-kun (Cher Monstre) est un long poème écrit de 2012 à 2016 à la suite du Tsunami et qui a été publié en 2016.

Kukangendai
Depuis sa création en 2006, le groupe Kukengandai regroupe trois performeurs. Ils créent leurs morceaux de musique à travers un processus d’édition, de réplique et d’erreur délibérée.
Leur musique produit un sentiment de distorsion et place une charge sur les musiciens, ce qui résulte en des concerts caractéristiques stoïques et comiques. Ces dernières années, le groupe a essayé de concevoir et de mettre en place une forme de concert dans laquelle ils jouent simultanément plusieurs chansons, qui se transforment en un seul et même flux rythmique.

Vendredi 8 décembre 2017 à 20h
Lieu(x) : Studio
Catégorie : Spectacles vivants
Discipline : Music
Achetez vos billets
Tarif : 15 € / 10 €
Public : Tout âge
Durée : Performance : 45’. Pause 15’ suivi d’un concert de Kukangendai : 30’
Auteur : Gōzō Yoshimasu et Kukangendai (création)

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information