プロジェクト

Conférence « LE JAPON A PARIS, HAYASHI TADAMASA (1853-1906) ET LES JAPONISANTS»

avec Mme Brigitte Koyama-Richard, le 13 décembre 2018 à 18h

A l’occasion de la sortie du livre 「Le Japon à Paris, Japonais et japonisants de l’ère Meiji aux années 1930」 Mme Brigitte Koyama-Richard présentera une personnalité incontournable et décisive pour la naissance du japonisme : Hayashi Tadamasa.

LE JAPON A PARIS, HAYASHI TADAMASA (1853-1906) ET LES JAPONISANTS

à la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa
27, rue de Cherche-Midi, 75006 Paris (2ème étage gauche)
Un pot amical suivra la conférence
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Réservation au 01.44.39.30.40 ou par mail: siegeparis@ffjs.org

Présentation de la conférence
En 1878, arriva à Paris un jeune Japonais qui avait été engagé comme interprète pour la section japonaise de l’Exposition universelle. Il découvrit, émerveillé, la ville lumière où le japonisme avait envahi tous les domaines artistiques. Il décida de s’installer en France et y vécut jusqu’en 1905, accomplissant, en un quart de siècle, une tâche immense pour renforcer les relations culturelles franco-japonaises.

Hayashi Tadamasa guida et conseilla les artistes japonais venus à Paris pour étudier l’art occidental auprès des plus grands maitres. Ces jeunes peintres, qui ne juraient que par la technique occidentale, peinaient à comprendre l’engouement que les Français éprouvaient pour les estampes japonaises, les gardes de sabres et autres paravents qu’ils considéraient comme des vieilleries d’un temps désormais révolu.

Le rôle de Hayashi fut immense. Sans lui Edmond de Goncourt n’aurait jamais pu écrire ses deux monographies consacrées à Hokusai et Outamaro. Ami et conseiller des japonisants, premier Japonais à apprécier et à collectionner des œuvres impressionnistes, il fut nommé commissaire général pour la section japonaise de l’Exposition universelle de 1900 et révéla au public le «Grand Art» du Japon, ce qui fut salué dans toute la presse.

Hayashi Tadamasa fut un pont entre nos deux pays et nos deux cultures.

Personnalité discrète, Brigitte Koyama-Richard n’en est pas moins une actrice incontournable des relations franco-japonaises. La preuve : en plus d’être professeure à l’Université de Musashino de Tôkyô où elle enseigne la littérature comparée et l’histoire de l’art, elle a publié plus d’une vingtaine de livres sur le Japon et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En 2018, elle a publié avec le soutien de la Fondation, son dernier livre aux Nouvelles Editions Scala 「Le Japon à Paris」. Pour les années à venir les idées, pour le moment secrètes, ne manquent pas.

Ses publications les plus récentes sont Mille ans de manga (2007), L’animation japonaise du rouleau peint aux Pokémon (2010), Les estampes japonaises (2014), Jeux d’estampes (2015), Beautés japonaises (2016), Yôkaï, fantastique art japonais (2018).

Partager cet article

ニュースレターにご登録ください