プロジェクト

defaut

Conférence de Geneviève Lacambre 「Les débuts du japonisme en France. Artistes et collectionneurs avant 1880」

le 16 avril 2020, à 18h30

Tandis que Philippe Burty popularise le mot « japonisme » en 1872, Edmond de Goncourt, d’une très jolie plume, décrit admirablement dans La Maison d’un artiste, qui paraît en 1881, sa collection d’art asiatique. L’ouvrage, précurseur, constitue un précieux témoignage, tant des achats de Jules et Edmond de Goncourt, atteints de collectionnite aiguë, que de l’activité des marchands spécialisés à Paris, et des objets d’art japonais qui sont alors disponibles sur le marché.

À l’occasion de la réédition de La Maison d’un artiste (éditions À Propos), Geneviève Lacambre a mené une enquête inédite sur les traces de la collection des frères Goncourt, dispersée lors de plusieurs ventes aux enchères en 1897. À partir des descriptions d’Edmond, et grâce à son incomparable connaissance des collections muséales et des ventes aux enchères de l’époque, elle a pu identifier un certain nombre d’estampes, de tsubas, d’inrôs et d’objets acquis par les Goncourt dans les premiers temps du japonisme.

Conservateur général honoraire du patrimoine, chargée de mission au musée d’Orsay, Geneviève Lacambre a été commissaire de plusieurs expositions importantes consacrées au japonisme, dont Le Japonisme en 1988 à Paris (Grand Palais) et Tokyo (Musée national d’art occidental), et plus récemment, en 2010 L’Or du Japon. Laques anciens des collections publiques françaises (Bourg-en-Bresse & Arras), et en 2017-2018 À l’aube du Japonisme. Premiers contacts entre la France et le Japon au XIXe siècle (Maison de la Culture du Japon à Paris).

Sur réservation,
dans la limite des places disponibles,
au 01 44 39 30 40
ou siegeparis@ffjs.org
Fondation Franco-Japonaise Sasakawa
27, rue du Cherche-Midi, Paris 6e.

defaut

この記事をシェアする

ニュースレターにご登録ください