Projets soutenus par la Fondation

Aide à la publication du livre de Manuel Tardits « Tôkyô Portraits & Fictions »

Le Gac Press

Septembre 2011

Tôkyô - Portraits Fictions est un livre qui présente, sous forme de textes courts, la ville de Tôkyô. Manuel Tardits traite de plusieurs aspects très divers de la plus grande mégalopole de la planète : l’histoire, l’architecture, l’urbanisme, la promenade poétique, l’espace ou encore la sémantique. Cet essai est aussi l’occasion d’une révision polémique de certains des grands thèmes véhiculés par l’hagiographie occidentale et nippone sur la ville et l’espace japonais.

Manuel Tardits a choisi une démarche particulière, notamment parce qu’au Japon, où le sens du cheminement, de l’itinéraire, le michiyuki, imprègne tant la culture de l’espace, choisir de vivre à Tôkyô, en relater sa découverte est une histoire d’étapes :

"Première étape : un intérêt assez académique pour cette autre ville, cette autre manière de concevoir la ville. Exceptée la période contemporaine, les grandes cités orientales ou occidentales tiennent le plus souvent d’un équilibre entre de grands desseins urbains et le patchwork de quartiers d’époques et de styles différents.

Deuxième étape : Peut-on comparer, comprendre même, l’essence, les fondements culturels de cette ville ? Tôkyô reste-t-elle une Madame Chrysanthème avec ses successions d’étrangetés ?

Troisième étape : devenir ethnographe, œil dans la ville, porté par le désir plus fondamental d’en saisir la subtile mécanique, les linéaments de cette urbanité différente. Il faut la parcourir et même souvent s’y perdre.

Dernière étape : conserver toujours et précieusement la fraîcheur des premiers étonnements devant la profusion urbaine, et saisir à travers la nuée des petits faits urbains caduques les grandes structures persistantes.

Tôkyô - Portraits Fictions est aussi un excellent guide pour découvrir la capitale japonaise. Manuel Tardits en explore les « classiques », les derniers aménagements et surtout, bien d’autres endroits insolites".

L’auteur, Manuel Tardits est un architecte français né à Paris en 1959 qui a étudié l’architecture en France et au Japon. Il a obtenu un Master à l’Université de Tokyo dans l’équipe de recherche de Fumihiko Maki. Aujourd’hui Manuel Tardits travaille pour l’agence japonaise d’architecture Mikan Gumi, à Yokohama, qu’il a fondé avec Kiwako Kamo, Masashi Sogabe et Masayoshi Takeuchi. Manuel Tardits est également sous-directeur de l’école ICS College of Arts à Tokyo depuis 2005 et publie depuis les années 80 de nombreux articles et ouvrages sur l’architecture. Le titre de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres lui a été décerné en 2007.

Christophe Legac est éditeur et enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers. En avril 2006, il a fondé sa maison d’éditions, Monografik Editions où il publie des ouvrages sur l’art, l’architecture, la photographie, le design et le graphisme. Il est également critique d’art et d’architecture pour Art Press et édite Particules, un journal gratuit sur l’art contemporain distribué dans des galeries et des institutions. Depuis peu, il développe une collection de livres d’art sur la photographie contemporaine.

Nobumasa Takahashi est un jeune illustrateur japonais fortement influencé par le manga et la culture urbaine. Ses œuvres, qu’il dessine à l’aide d’un marqueur noir, ont pour thème la ville.

Stéphane Lagré est un architecte nantais.

NB : Dans l’entretien qu’il nous a accordé et qui est consultable sur ce site, le réalisateur du film Espaces intercalaires, Damien Faure, nous a dit avoir lu le livre avec intérêt tout en regrettant de ne l’avoir connu qu’à son retour du Japon après qu’il eut terminé son travail de prises de vues.

Le livre a également été traduit en anglais

 

 

 

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information