Projets soutenus par la Fondation

Defaut

10 evenings - Une programmation de rencontres, spectacles, concerts avec les acteurs de la scène japonaise contemporaine

Grâce au soutien de notre fondation, le Centre Pompidou-Metz, peut, à l'occasion de sa saison japonaise, proposer une programmation Spectacles-vivants riche, ambitieuse et inédite.

"Le programme 10 evenings est conçu comme une série de chroniques mensuelles, d’octobre 2017 à mars 2018, permettant de rencontrer des figures emblématiques du Japon contemporain dans le domaine des arts vivants. Chacune de ces chroniques porte un éclairage particulier sur la relation d’un artiste à son héritage historique, et à son contexte artistique et culturel. Issus de la performance, du théâtre, de la danse, ces projets ont été spécialement conçus ou adaptés pour le Centre Pompidou-Metz. Les spectateurs expérimentent des propositions artistiques pour certaines jamais montrées en France, pensées en résonance avec les thématiques développées dans l’exposition Japanorama.

L’intitulé de ces rendez-vous – 10 evenings – fait écho à la célèbre manifestation avant-gardiste 9 evenings : Theater and Engineering organisée par Billy Klüver à New York du 13 au 23 octobre 1966. La dynamique des échanges américano-nippons à cette période engendre, en 1969, un évènement similaire au Gymnase de Yoyogi à Tokyo, appelé Cross Talk intermedia., réunissant un réseau très important d’industriels, d’ingénieurs du son, d’artistes, et mobilisant des structures et des équipements annonciateurs des dispositifs artistiques novateurs qui firent le succès de l’Exposition Universelle d’Osaka en 1970. La programmation des 10 evenings se veut un hommage à cette période de grande richesse créative, toutes générations confondues".

LES ARTISTES INVITES

"C’est en laissant s’exprimer une multiplicité d’artistes de différentes générations, qu’il est possible d’expérimenter la diversité des approches artistiques du Japon aujourd’hui. Ce qui réunit ces pratiques, c’est probablement un double fil conducteur : celui de traverser et de réagir aux intenses et violents remous d’une période de ruptures constantes d’une part, tout en gardant une mémoire vive des avants-gardes d’autre part. Tous les artistes invités à participer aux 10 evenings, ont érigé une pratique profondément radicale, singulière, mais dans la continuité des avant-gardes.

Ces singularités expriment cette dimension idyosyncratique propre à la culture japonaise et qui demeurent emblématiques de la façon dont chaque individu peut faire face à une société se fossilisant au fil des années dans des schémas politico-sociaux (le collectif), alors que le développement urbain et technologique est à son comble. Des Corps-témoins, des empreintes de temps ou d’espace : Gozo Yoshimasu, Min Tanaka depuis les années 60 et 70’s, Yasumasa Morimura, Norimuzu Ameya, Saburo Teshigawara et Ryuichi Sakamoto, acteurs critiques de la période de la bulle économique, Dumb Type, Ryoko Sekiguchi et Fuyuki Yamakawa, dans le désenchantement des années 90’s. et Mariko Asabuki ou Kukangendai, jeunes artistes d’une période post-Fukushima.

Ces artistes constituent des archipels d’émotions singulières en lien les uns avec les autres, au-delà de tout clivage générationnel, éléments d’un tout culturel continu face à un monde de rupture."

Extraits du dossier de presse
Emmanuelle de Montgazon
Commissariat : Emmanuelle de Montgazon, commissaire indépendante

Defaut

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information