Projets soutenus par la Fondation

Workshop à l'ENSAD de Takeshi Fukumura artisan de Tsujigahana

Vidéo du workshop du maître-artisan de Tsujigahan Takeshi Fukumura à l'ENSAD

ENSAD - 2 au 6 novembre 2015

En novembre dernier la galerie Hayasaki accueillait pour une exposition en compagnie de la tisserande Mami Adachi et de l’artiste France Demarchi, Takeshi Fukumura, maître-artisan de Tsujigahana.

À l’occasion de sa venue, Takeshi Fukumura a donné pendant une semaine, du 2 au 6 novembre à l’Ecole nationale des arts décoratifs (ENSAD) un workshop intitulé « Tsujigahana », la main, la matière, le savoir-faire, la transmission".

L’ENSAD a demandé à la vidéaste japonaise Yuka Toyoshima de réaliser un film de 20 minutes sur le workshop.

 

Présentation du workshop dans le catalogue « De mains en gestes » édité par la Fondation à l’occasion de la venue des artisans et de l’exposition à la Galerie Hayasaki.

« Nous sommes heureux, à l’occasion de la venue de M. Takeshi Fukumura à Paris, pour l’exposition Magie des paysages, là où demeurent les Dieux, d’organiser un workshop sur la teinture traditionnelle japonaise à l’EnsAd avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schuller et de la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa.

Du 2 novembre au 6 novembre 2015, les élèves de 5e année du secteur Image Imprimée et du secteur DesignTextile et Matière pourront, auprès de Takeshi Fukumura, maître-artisan japonais de teinture, s’initier au Tsujigahana, technique de teinture de kimono vieille de plusieurs siècles.

Ce workshop répond à un double enjeu pédagogique majeur : l’acquisition de savoir-faire textiles et le dépassement de ceux-ci par une approche de recherche,
d’expérimentation et d’innovation. Ce double mouvement est au cœur de l’enseignement à l’EnsAd, et la rencontre avec une technique textile traditionnelle japonaise promet de fournir un cadre particulièrement riche en découvertes, apprentissages et possibilités.

Il permettra, en outre, de faire découvrir à nos étudiants de nouvelles possibilités au travers d’approches et d’expériences particulières.

Ainsi l’Approche culturelle, permet de faire découvrir la dimension contemporaine d’un art traditionnel au-delà du temps et des espaces en montrant que des arts considérés comme « traditionnels » peuvent être facteurs de nouveaux espaces de création.

Par l’Approche technique les étudiants apprennent à appréhender des techniques ancestrales grâce à la pratique, sous la direction d’un maître-artisan. Initiation
concrète à des gestes, la main se révèle comme un des plus beaux outils de création : nouer, coudre, peindre…

Ils acquièrent l’Expérience de créer en intégrant et dépassant les contraintes de nouveaux matériaux tout en prenant conscience du rôle de la conception visuelle préalable à la réalisation technique, avec la validation de toutes les étapes intermédiaires.

Enfin, cela permet à des étudiants de « secteurs » différents de travailler ensemble ce qui leur montre que les différentes phases, de la conception à la finalisation d’une création, demandent à la fois une grande ouverture d’esprit et l’exigence d’un savoir-faire.

Il est, bien entendu, impossible, en cinq jours de workshop, d’appréhender toute la complexité d’une technique telle que le tsujigahana. Néanmoins, nous sommes convaincus qu’une technique qui lie si parfaitement image et textile, stimulera les étudiants des départements Image imprimée et DesignTextile et matière, et permettra des approches complémentaires.

Pour les étudiants DesignTextile et matière, il s’agit d’un prolongement de leur travail avec le shibori et les techniques de teintures en général. Ce workshop est
donc de compléter leur formation, et de complexifier leur approche du textile. Pour les étudiants d’Image imprimée, il s’agira de dessiner avec de nouveaux outils et de faire émerger motifs et images comme de l’intérieur du textile et de la teinture.

Ce workshop s’inscrit dans le cadre de la 5ème année d’études, l’année de réalisation du projet personnel de diplôme. Il permettra de débuter cette année par un bel exemple de notre souci constant de relier la main et la réflexion dans une démarche créative contemporaine.

La découverte de l’univers de maître Fukumura permettra certainement d’éveiller la curiosité ou d’approfondir l’intérêt des étudiants pour les techniques traditionnelles japonaises et leur potentiel esthétique intemporel, si proches des enjeux contemporains. Il va sans dire qu’il permettra aussi d’ouvrir les étudiants à la culture japonaise dans son ensemble.

Ce workshop s’inscrit à l’ENSAD dans le cadre de la chaire Innovation & Savoir-faire soutenue par la Fondatino Bettencourt Schueller »

Workshop à l'ENSAD de Takeshi Fukumura artisan de Tsujigahana

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information