defaut

「Histoires tombées d’un éventail」 de Sandrine Garbuglia

Nous connaissons bien la compagnie Balabolka, nous l’avons aidé, à plusieurs reprises depuis 2011. Nous aimons le travail de Sandrine Garbuglia, auteure et Stéphane Ferrandez, rakugoka et conteur, auxquels se joint parfois Cyril Coppini, rakugoka également.

C’est donc avec beaucoup de joie que nous vous présentons aujourd’hui la publication de ce livre qui présente une nouvelle facette de leur travail et du rakugo.

4ème de couverture
Il existe au Japon un art populaire, simple, limpide, où chacun se retrouve, réunissant tous les âges et tous les milieux sociaux, qui demeure pourtant méconnu en France : le rakugo. Art de la parole, il rassemble pour faire rire avant tout, parfois aussi frémir. Il s’inscrit dans la tradition mondiale du conte mais avec une identité très personnelle. Toute l’énergie du conteur se concentre dans le haut du corps, rayonne et révèle au public des trésors d’imagination. Les Japonais n’hésitent pas, un sourire aux lèvres, à parler de « stand-up assis ».

À travers ces Histoires tombées d’un éventail, c’est un nouveau reflet du Japon qui s’offre à nous. À la fois populaire et surprenant. Un voyage immobile, de l’ère Edo à nos jours, pour découvrir ce pays comme vous ne l’avez encore jamais lu.

Sandrine Garbuglia
Auteure, metteure en scène et lauréate en 2009 de la Villa Kujoyama, elle rencontre les maîtres japonais de la parole à Osaka et Tokyo et collecte leurs histoires méconnues du public francophone. Depuis, elle adapte les textes du répertoire rakugo. Elle est l’auteure de quatre spectacles de contes japonais, dont deux destinés au jeune public, joués en Europe et au Japon

defaut

Partager cet article

ニュースレターにご登録ください