Les ouvrages de la Fondation | Ouvrages édités par la Fondation

Les sens du zen à Paris

Les sens du zen à Paris – couverture
Les sens du zen à Paris
Les sens du zen à Paris

Les Sens du Zen à Paris
Dos collé 20 x 23,5
56 pages
Publié par la Fondation en 2009
227g

Extraits

Je souhaite de tout cœur que le zen du temple Daitoku-ji, lieu que l’on peut considérer comme à l’origine de la culture zen, qui se retrouve au Japon dans la cérémonie du thé, le théâtre nô, les beaux-arts, la littérature, l’architecture et l’art des jardins, entre autres, puisse devenir aujourd’hui une philosophie capable de contribuer à la paix dans le monde et aux échanges entre les peuples et les cultures.
Je forme ici tous mes vœux pour que cette manifestation permette, à l’avenir, d’approfondir davantage encore l’amitié et la compréhension entre nos deux pays.

Myôho Takada
Kanchô (recteur) et Révérend Supérieur du Temple Daitoku-ji
Ecole bouddhiste rinzai

C’est pour moi une grande fierté d’annoncer la venue prochaine, du 5 au 12 novembre 2009, de sept moines de ce prestigieux monastère zen qu’est le Daitoku-ji. Pendant une semaine, ils présenteront au public français quelques-unes des spécificités du zen de tradition rinzai dont le Daitoku-ji est l’un des pôles les plus représentatifs.
L’événement est sans précédent, car fondé en 1315 à Kyôto, ce monastère a été un foyer de création artistique particulièrement fécond. On lui doit une calligraphie et une poésie originales, illustrées notamment par le grand Ikkyû. Y ont été également développés la peinture, l’art des jardins et la cérémonie du thé à laquelle Rikyû a donné un style nouveau, fait de simplicité et de mesure.
Ses richesses accumulées au cours des siècles, le Daitoku-ji les conserve précieusement. Pourtant, les dignitaires du Daitoku-ji ont décidé de déléguer à Paris plusieurs de leurs représentants pour qu’ils fassent découvrir au public français la tradition du zen rinzai.
Pour son vingtième anniversaire, la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa a ce privilège immense d’organiser, dans des lieux prestigieux, un ensemble de manifestations, dont deux concerts exceptionnels auxquels participera le percussionniste Stomu Yamash’ta qui, depuis deux décennies, accompagne les moines dans leurs méditations.
Je remercie tout ceux qui nous ont aidés à organiser cet événement. Un dernier mot pour rendre hommage à Mme Claire Gallian, Directeur général de la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa qui nous a quittés en novembre 2008.

Shigeatsu Tominaga
Président du Conseil d’administration
de la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa

Partager cet article

Inscrivez-vous à notre lettre d’information